Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2017

Ma mémé Philomène à moi

Il y a quelques temps, comme cela arrive souvent, un vent de folie a traversé le Twitter généalogique. Les mémés Philomène ont surgi de partout, de tous les coins de France et de Navarre, et même d'outre-atlantique. Un hashtag est né : #TeamPhilomène
Et il se trouve que j'ai, moi aussi, MA Philomène : Philomène VIENOT, mon arrière-arrière-grand-mère paternelle.  

Ma mémé Philomène est née le 9 octobre 1838 à Voillans, près de Baume les Dames, dans le Doubs. Son nom complet est Jeanne Philomène Vienot, mais son prénom usuel est bien Philomène, comme en atteste sa signature. 

Elle est la fille naturelle de Jeanne Baptiste Vienot, couturière de 20 ans domiciliée à Voillans. 
Pour une raison que j'ignore encore, elle monte à Paris où je la retrouve pour son mariage avec Cyrille Paget, à la mairie du XIème arrondissement le 15 novembre 1877. Elle est alors âgée de 39 ans et habite 52 rue de Montreuil, dans cet arrondissement et n'exerce pas de profession. 
Il s'agit de…

#RDVAncestral - Deuxième

16 septembre 2017, un an de RDV ANCESTRAUX Aujourd'hui, pour fêter cet anniversaire, j'ai rendez-vous avec celui que je n'ai pas connu mais dont j'entends parler depuis toute petite, celui dont je conserve religieusement la moindre photo, le moindre petit bout d'archive et que j'ai l'impression de connaitre.
Celui aussi pour lequel j'ai commencé à faire de la généalogie, curieuse de connaitre encore un peu plus son histoire.
Mon arrière-grand-père paternel, Georges Ernest Deharvengt.
Né le 24 septembre 1876 à Montigny en Cambrésis (59), il est arrivé à Saint-Thibault des Vignes, en Seine et Marne, avec ses parents dans les années 1880. Il devient instituteur public et épouse Georgette Emma Paquier à Saint-Thibault le 12 octobre 1903. Il passe la plus grande partie de sa carrière dans la petite école de Villevaudé (77) avant de revenir, au moment de sa retraite à Saint-Thibault, dont il deviendra maire entre 1932 et 1938. Il y décédera entour…

Petite histoire d'une cloche

Pour ce véritable premier article, je vais vous parler d'un lieu très cher à mon cœur, la terre d'une partie de mes ancêtres : le pays de Lagny, en Seine et Marne.
Et plus particulièrement, Saint-Thibault des Vignes, un petit village de quelques centaines d'habitants jusque dans les années 1970 .

Et encore plus particulièrement, la cloche de l'église Saint-Jean-Baptiste qui me réveillait tous les matins à 7 heures avec l'angélus, avant mon départ pour la Charente. 
Saint-Thibault des Vignes, Saint-Thibault pour les intimes, est le berceau de cette partie de ma famille. J'y suis viscéralement attachée, avec l'impression jamais ressentie ailleurs d'être liée à la terre sur laquelle je marchais. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, peut-être est-ce parce que j'y ai énormément de souvenirs, que j'y passais tous mes week-ends étant enfant et que j'y ai vécu.
J'ai trouvé des ancêtres jusque dans les plus anciens registres de la paroisse et c…